Archives de " 2014"
24 janvier 2014
Romain Prévost et Maxime Voisin

Ingénieur agronome

 

Nature du métier

Le métier d'ingénieur agronome consiste à mettre en œuvre ses connaissances scientifiques dans le but d'optimiser les systèmes de production agricole.

Les compétences requises

Pour faire ce métier , il faut avoir un bac+5. Il faut avoir le sens du contact, aimer faire des expériences et surtout aller à l'étranger. Les défauts qu'il ne faut pas avoir : ne pas avoir peur du contact.

Le rythme de travail

 Il n'y a pas forcément de difficulté dans ce métier. Les horaires de travail peuvent aller de 6h à 19h ou différemment selon les cas.

La carrière et le salaire

Il y  a des possibilités d'évolution de carrière : du stade de débutant, on peut arriver au niveau de fonctionnaire ce qui est très bien payé. Le salaire peut monter jusqu'à 2000 voir 2500 euros brut par mois.

Les atouts et les inconvénients

 Dans ce métier, on peut rencontrer énormément de personnes, on peut souvent travailler à l'étranger.

Les études et les débouchés

 Pour faire ce métier, il faut un bac+5, un diplôme d'ingénieur agronome et /ou un master en recherche science et technologie du vivant et de l'environnement. Il existe des régions plus propices que d'autres, comme la Normandie et la Bretagne, contrairement à la région parisienne.

Trouver des informations supplémentaire

On peut s'informer sur le site officiel de l'Onisep ou encore Wikipédia.

Lien de l'image: http://www.e-orientations.com/metiers/ingenieur-agronome

Lien de la vidéo:http://www.youtube.com/watch?v=itDYK9MhnIA

Je veux bien qu'on le réutilise sous certaines conditions de partage.

Non classé
24 janvier 2014
Pierre Suard et Corentin Maurice

Fiche du métier Mareyeur

La nature du métier :

Ce métier consiste à expédier des produits de la mer et d'eau douce.

On fait de l'étêtage, de l'écarchage (retirer la peau) et de l'éviscération des poissons.

Les compétences requises :

Les qualités nécessaires à l'exercice du métier est de savoir les variétés de poissons, de crustacés et des coquillages, ceci nécessite aussi être hygiénique.

Les défauts qu'il ne faut pas avoir c'est d'avoir peur des poissons. 

Le rythme de travail :

Les horaires de travail sont d'environ 35h par semaine. 

La carrière et le salaire :

Il y a des possibilités d'évolution de grade.

Le salaire le plus bas est de 1300€ et le salaire le plus élevé est de 3000€.

La spécialisation est dans les fruits de mer.

Les atouts et les inconvénients :

Les côtés positifs du métier sont le contacte avec les produits de la mer.

Les côtés négatifs du métier sont de sentir le poisson toute la journée.

Les études et les débouchés :

Pour être mareyeur il faut avoir le CAP.

Il existe une autre formation de 3 ans. - Il a du travail dans ce métier et de la place. 

Il a des régions plus propices comme les régions qui ont des côtes ou des grands ports.

On peut s'informer du métier sur place comme dans les ports. 

Quelques informations supllémentaires :

On peut s'informer sur Internet sur le site de l'ONISEP. Image trouvée sur le site de l'onisep

Je ne veux pas qu'on le réutilise !!

24 janvier 2014
Natacha Leroux et Yoann Cajot

Contrôleur Laitier

La nature du métier :

Le contrôleur laitier vérifie la production du lait des troupeaux (vaches,chèvres,brebis).Le contrôleur laitier mesure la production de lait des animaux: - Il effectue régulièrement la pesée du lait produit à l'aide d'un instrument (le tru-test).

Les compétences requises :

Le contrôleur laitier a de bonnes connaissances sur les animaux et le système d'élevage .Il suit l'évolution des normes et des réglementations. Il doit savoir produire une analyse, ététablir un diagnostic rapidement , puis concevoir et formuler un conseil technique. Il actualise régulièrement ses connaissances en matière d'innovations techniques. Il doit savoir développer de bonnes relations avec ses interlocuteurs.

Le rythme de travail :

Le contrôleur de performance travaille en direct avec les éleveurs. Il se déplace dans chaque exploitation pour analyser le lait, surveiller le poids des animaux et fournir une assistance technique. Autonome, il gère son emploi du temps et ses visites. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir des horaires flexibles : dès 6 h le matin, et jusqu'à 21 h, après la traite du soir.

La carrière et le salaire :

Le salaire de ce métier est de 19000 brut annuels, ce qui revient à 1583 euros par mois.Le contrôleur laitier peut, avec des capacités développées d'organisation et d'encadrement, devenir chef de service (directeur ou responsable du contrôle départemental). S'il acquiert des aptitudes à la vente, il pourra également envisager un poste de technico-commercial, auprès d'une coopérative d'alimentation par exemple.

Les atouts et les inconvénients :

Les côtés positifs du métier sont de ne pas avoir peur des bétails, d'être au contact des animaux. Les côtés négatifs de ce métiers sont les horaires de travails.

Les études et les débouchés :

Pour commencer on peut faire un BAC+2  ou Technicien conseil en production laitière, conseiller en élevage laitier .

Trouver des informations supplémentaire :

Les sites internet qui permettent de s'informer pour ce métier sont le site de l' Onisep, sur le site "contrôleur laitier". Les lieux où nous pouvons être informés sont les entrepots de laits, les laboratoires où l'on examine le lait . le site de la photo est : www.swissherdbook.ch et le site de la vidéo est http://www.youtube.com/watch?v=SrVcinxBeGM.

Nous ne voulons pas que cette article soit réutiliser !!!!

24 janvier 2014
Chloé Levillain et Cyril Delépine

Agriculteur

La nature du métier.

 L'agriculteur élève des animaux (= vache, taureau, poule, cochon, chevaux...). L'agriculteur 

doit élever des animaux, vendre les cultures, récolter les cultures...

Les compétences requises.

 Il faut assurer la survie des exploitations, un savoir-faire de plus en plus technique est nécessaire... Il faut s'adapter rapidement aux nouveaux modes d'alimentation...

Le rythme de travail.

Il n'y pas d'horaires de travail, ça dépend du travail de l'agriculteur... mais il y a des périodes plus chargées que d'autres, comme en été qui est une saison plus chargée car il faut s'occuper des récoltes (ex: moissonner).

La carrière et le salaire.

 L'évolution de carrière consiste à agrandir la ferme, les abris … On peut avoir une évolution de salaire si on vend beaucoup.

 

Les atouts et les inconvénients.

 Le point positif c'est que l'exploitant est toujours en activité. Le point négatif c'est que tous les jours il doit travailler, comme les jours fériés et les dimanches.

                                                                                                   

 

Les études et les débouchés

- Il faut avoir une CPA (Capacité Professionnelle Agricole), avoir un bac pro conduite et gestion de l'exploitation agricole, BTA production, BP responsable d'exploitation agricole, BTSA (bac + 2), etc. Il n'y a pas de régions plus propices que d'autres à ce métier.

 

 

 

Trouver des informations supplémentaires.

On peut s'informer auprès d'un agriculteur.  Les sites internet où nous pouvons nous informer, Jobintree, Wikipédia.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source : http://www.italien-facile.com ; ardennesvideoagri ; http://www.lefigaro.fr

 

Je veux bien qu'on le réutilise mais souhaite être rénuméré.

Non classé
24 janvier 2014
Justin Roussel et Julien Boutigny

CEREALIER

La nature du métier

-Le céréalier est à la tête d'une exploitation agricole dont la principale culture est céréaliere .

- Il doit assumer tous les travaux nécessaires à la production céréalière de l'exploitation agricole.

Les compétences requises

-Les compétences sont d'avoir du temps et être patient .Il faut prendre le temp de faire leur travail correctement.

Le rythme de travail

-Le céréalier n'a pas vraiment d'horaire de travail.                         -Le céréalier n'a pas de période plus chargées que d'autre .

 

                                                                                                                               http://www.leguidedesmetiers.com/

  La carriere et le salaire                                                 

-Il peut y avoir une évolution de carrière si on agrandit l'explotation .                                                                                                 -*-- Les salaires sont en fonction de la taille de l'exploitation .

 

 

Les atouts et les inconvénients

-Le céréalier est au contact de la nature et il faut être autonome. -Son emploi du temps change en fontion de le météo.

. Les études et les débouchés

- BEPA conduitede productions céréalières, CAPA production agricole, céréales ou encore un des BPA du secteur: Brevet d'études professionnelles agricoles, option céréales Formation initiale de base acquise au sein d'un lycée agricole, d'un Institut ou d'une école : Bac Pro ou BTSA BTS Industries céréalières 

 

http://www.paysan-breton.fr/

-Les débouchés sur ce métier sont :agronome , conducteur de machines agricoles,conseiller agricole …

Trouver des informations supplémentaires .

-On peut s'informer aupres des professionnels.

 

'                                       source vidéo :  vidéo de Alsace 20

Je veux bien le faire partager mais il faut mettre le nom de l'auteur

Pages : 12345