Pédagogie - Matières

Collège Cahingt de Londinières

L'espace dédié aux différentes disciplines scolaires enseignées

Vous êtes ici : accueil » article » Tempête de maux...

Tempête de maux...

Rédigé par Madame Abderrahman - 25 novembre 2010 -

 

Voici quelques poésies lyriques écrites par des élèves de troisième A sur le thème de la tempête...

La tempête de la mort

Les Poilus marchent vers le front,

Les belligérants vont se faire face.

Le massacre est passé,

Retour à la tranchée.

 

Deux, trois échanges de cigares,

Permettant d'oublier.

Reculer serait échouer,

Echouer serait mourir.

 

Deux, trois coups de feu,

Et c'est reparti.

La journée n'est pas terminée:

Départ de la tranchée,

 

Pour rencontrer cette tornade,

Qui vient tout balayer.

Tout vaut péché ainsi que votre vie.

Deux balles dans la tête:

Adieu triste vie!

FLORA LAVIE

 

 

Le Vent

Je te regarde par la fenêtre

Et ton souffle caresse ma tête

Je vois qu'aujourd'hui tu es en colère

Pourquoi te déchaînes-tu sur la terre?

 

Ta fureur se dessine à l'horizon

Comme une fournaise toute ardente

Toi tempête insolente

Que fais-tu à tournoyer à foison?

 

Mais tu crois me faire peur

Parce que tu me regardes avec froideur

Car quand tu es en colère

Je sais que tu peux tout foutre en l'air.

 

ESTHER LAISNE

 

Tempête

Au loin je t'entends

Chantonner ton chant

Je ferme les volets

Pour mieux me protéger.

 

Souffle à ton gré

Ton souffle violent

Auquel je me rends

Pour ta liberté

 

Au gré de ton vent

Au rythme du temps

Une nuit bercée

Par ton vent rythmé.

CECILE HORUS

 

Souffle, brise et intimité

Tu es si mystérieuse et envoûtante

Quand tu danses tu es toujours élégante

Et quand sonne l'heure où tu t'arrêtes enfin de danser,

Ce magnifique ballet de feuilles s'est terminé avec regret.

 

Tempête souffle, souffle tempête, fais-le pour moi,

J'aime quand ton souffle me caresse el visage,

J'aime quand ta brise m'ébouriffe les cheveux...

Que ta brise et ton souffle restent avec moi à jamais comme un secret.

 

Prends-moi tempête, prends-moi dans ton coeur tourbillonnant.

Emmène-moi, emmène-moi très loin avec toi,

je te laisserai m'emmener loin de chez toi,

Et là je n'aurai plus qu'à fermer

Les yeux et me laisser

Guider par la douceur

De tes vents.

 

CLEMENTINE PONS

 

JE SUIS...

Je suis la pluie.

Je fais de la romance

D'ici jusqu'en Provence

Je rends les couples heureux sous leur  parapluie.

 

Nous sommes les feuilles.

Nous étions pris par le vent,

Nous ne savons pas où nous allons

Les oiseaux nous accueillent.

 

Je suis l'orage.

 

 

Je suis le vent.

Les arbres penchent dans ma présence,

Par toute ma puissance,

Je fais voler vos tentes.

 

J'ai l'air d'être tout cela

Dès que je pense à toi;

Dès que je pense à toi et moi,

J'ai l'air d'être tout cela!

AMBER BAKER

 

HO, HOO, OH, HO

HO tempête,

S'il te plaît ne me regarde pas

Tristesse ou joie,

Je ne sais plus quoi penser de toi.

 

HOO non ne rigole pas

Pardon de te dire ça

Mais mon imagination ne vient pas de toi

Tu me donnes tellement froid.

 

Oh non, tu ne m'auras pas

Je te l'avais dit, il fallait me croire

Alors pars!

Il n'est pas trop tard.

 

HO recule là-bas,

Avance pas à pas,

Ne choisis pas ta proie

Et s'il te plaît tue-toi!

BETTYNA RENAULT

Les commentaires sont fermés.