La mosquée

cathédrale

de Cordoue

 

Plan de la mosquée cathédrale de Cordoue

 

Ce splendide monument est unique au monde et étroitement lié à l'histoire de l'Andalousie.

Lorsque Abd-El-Rahmane se fait proclamer émir de Cordoue en 756, il choisit Cordoue comme capitale de son royaume. Il s'empare du palais wisigoth près du Guadalquivir et doit trouver un lieu de culte pour les nouveaux arrivants musulmans. La basilique Saint Vincent est proche du palais. Il demande donc aux chrétiens l'autorisation d'y prier. Ainsi, pendant les premières années, chrétiens et musulmans ont partagé cette église. Mais la population musulmane augmente très vite, et Abd El Rahmane rachète aux chrétiens l'autre partie de l'église pour agrandir la mosquée. Pour des raisons pratiques et pour montrer son attachement à l'héritage romain et wisigothique, Abd-El-Rahman a tenu à garder des éléments architecturaux de ces deux civilisations. Très nostalgique de sa ville natale, Damas, le nouvel émir fait construire une mosquée qui ressemble en nombreux points à celle des Omeyyades. On dit même que le mihrab fut longtemps orienté vers Damas, et non vers la Mecque.

Cette grande mosquée fut agrandie à trois reprises par les successeurs d'Abd-El-Rahmane Ier, notamment Abd-El-Rahmane II de 821 à 852, puis al Hakam II de 961 à976 et Al Mansûr. La construction dura donc environ 200 ans.  A l'intérieur, on est tout d'abord frappé par le nombre impressionnant de colonnes de marbre, de granite et de jaspe,  850 actuellement. On y compte 19 nefs coupées par 36 autres nefs.  Il y avait aussi 800 lampes à huile parfumée éclairant les cristaux des mosaïques. Comme dans toutes les mosquées, il n'y avait aucune représentation humaine ou divine. La décoration est donc essentiellement géométrique ou calligraphique. Le minaret qui a 267 marches a été construit par Abd-El Rahmane III.

Une forêt de colonnes aux arcs bi-chromiques
Les arcs sont variés : arcs en fer à cheval, arcs en fer à cheval brisés et arcs polylobés

 

Le joyau de ce monument est le mihrab, construit par Al Hakam II. Cette construction perpendiculaire formée d'arcs polylobés et entrecroisés est impressionnante par les mosaïques d'or qui en ornent la façade. Les revêtements de marbre décorés d'arabesques sont les plus beaux reliefs et les plus précieux de l'époque califale. On peut y admirer aussi les versets du Coran dorés sur fond bleu.

Au Moyen Age, la mosquée n'était pas qu'un lieu de prière pour les musulmans : on y allait à l'école, on y jouait aux échecs, on y accueillait les nécessiteux, on y discutait de l'actualité, on y échangeait des idées y compris avec des non musulmans, on y écoutait de la poésie.

Cette mosquée était resplendissante et on venait de partout pour la voir.

Le mihrab

Cliquez sur la photo pour voir la décoration.

La coupole précédant le mihrab

 

Coupole de la maqsûra

La maqsûra est l'endroit réservé 

au calife à l'intérieur de la mosquée.

 

 

La  cour des Orangers, el patio de los Naranjos en espagnol,  tient son nom de la présence d'orangers. Mais, au XIIIème siècle, il y avait des palmiers. Les orangers existent depuis le XVème siècle et furent accompagnés d'oliviers et de cyprès à partir du XVIIIème siècle.

Awa Sy, 4ème 3

La cour des Orangers 

(patio de los Naranjos)

Colonne dans la cour des Orangers

Cliquez sur l'image pour voir le chapiteau

mosquee-c-cour-porte.jpg (38672 octets)

Porte en bois de 

la cour des Orangers

 

En 1236, la mosquée, adaptée au culte catholique est consacrée en l'honneur de l'Assomption de la Vierge. Les chrétiens ont muré les 19 arcades donnant accès à la mosquée depuis la cour des Orangers, ce qui a ôté tous les effets de lumière à l'intérieur.

En 1523, contre l'avis de la population, on construit en plein centre de l'ancienne mosquée une cathédrale. Le conseil municipal a même menacé de mort les architectes et les ouvriers qui appliquaient l'ordre impérial de construire une cathédrale dans ce monument exceptionnel. On a dû faire appel à l'arbitrage de Charles Quint pour continuer les travaux. Il a donné l'ordre de les continuer. Mais lorsqu'il arriva à Cordoue, Charles Quint fut consterné : " Si j'avais su ce qu'il y avait ici, je n'aurais jamais osé toucher à l'ancien édifice. Vous avez détruit quelque chose d'unique au monde, et avez construit ce que l'on voit partout"

La cathédrale est construite en forme de croix latine, dont le chœur est placé entre le transept et la nef principale. 30 chapelles entourent la nef centrale.

 

La cathédrale est au centre de la salle de prière de la mosquée

mosquee-c-cath.jpg (88797 octets)

mosquee-c-cath-voute.jpg (100817 octets)

 

La mosquée-cathédrale est entourée de murs percés de somptueuses portes
mosquee-c-mur-ext.jpg (96155 octets) mosquee-c-porte-ext.jpg (115350 octets)

 

Testez vos connaissances sur la mosquée

 

Harmonie

Vanessa