Histoire du roman Sarah de Cordoue écrit 

par Rolande Causse

 

Sarah est une jeune fille juive habitant Cordoue. Le père de  Sarah est un sage et un savant. Il a étudié l'hébreu, le latin, l'arabe dans une école des manuscrits grecs. Mais un jour, il perd la vue. Il ne peut plus étudier ni traduire les manuscrits. C'est alors qu'il demande à Sarah, l'aînée de ses filles, de se déguiser en homme pour qu'il puisse lui transmettre son savoir. En effet, seuls les hommes avaient accès à la grande bibliothèque de Cordoue. Sarah doit apprendre à lire, à écrire l'hébreu et le grec pour traduire les manuscrits grecs. Pour Sarah c'est un plaisir d'aider son père. Mais ce qu'elle apprécie surtout, c'est de se déguiser ou plutôt de se travestir afin d'entrer dans la bibliothèque. Sa mère lui a cousu un habit blanc avec un turban pour mettre sur la tête. Sarah a dû couper ses cheveux et se conduire comme un homme tant qu'elle est avec son père dans la bibliothèque. Cette expérience l'amène à s'appeler : Samuel.

Un jour, quand "Samuel" accompagne son père à la bibliothèque pour étudier, un jeune homme vient voir son père pour lui demander s'il peut se joindre à eux. Dès cet instant, Sarah tombe amoureuse de ce beau jeune étudiant musulman prénommé Ahmed qui a d'ailleurs découvert son secret. Il sait que ce Samuel n'est pas un garçon. Ahmed ne dit rien de tout ça à personne.

Et un jour, ils doivent se séparer car les Almohades envahissent Cordoue. Ils arrivent du Maroc et détruisent tout : les écoles, la bibliothèque, et tous les plus beaux livres. Devant leur intolérance, les parents de Samuel veulent partir de Cordoue pour ne pas avoir d'ennuis. Sarah et Ahmed doivent se séparer en se promettant de se revoir un jour. La famille de Sarah est obligée de fuir. Après de nombreuses péripéties, ils arrivent à Malaga. Ils rencontrent l'oncle d'Ahmed qui leur prêtent sa demeure pour le temps qu'ils veulent rester. Les parents de Sarah ne veulent pas le déranger et cherchent vite un autre endroit où habiter. Ils s'installent en Égypte. Sarah ne reçoit plus aucune nouvelle d'Ahmed pendant des jours, des semaines, des mois... Sarah ne s'inquiète plus. Sa mère lui conseille de l'oublier.  Elle doit reprendre ses forces pour ses études car elle souhaite transmettre son savoir à ses petites sœurs plus tard. Mais Ahmed est toujours présent dans son cœur. Elle rêve souvent d'Ahmed.

Un jour, devenue institutrice, elle raconte son histoire à ses élèves. Ses élèves compatissent à sa douleur ce qui la réconforte.

Puis, une épidémie envahit  le pays et contamine tous les enfants. Et, Léa, la sœur de Sarah tombe malade. Les enfants sont amaigris, mais Sarah leur apporte tout le réconfort dont ils ont besoin. Vite les enfants retrouvent la forme grâce à Sarah qui a fait tout pour les guérir. Sarah a sauvé également sa sœur de la mort. Sa mère lui dit que cela fait deux fois qu'elle la sauve.

Sarah veut que sa sœur retrouve vite sa volonté de vivre et sa curiosité. Léa, a toujours su surmonter ses maladies comme dans la plaine andalouse. Léa rétablie, Sarah repense à Ahmed, aux bons moments qu'ils ont passés ensemble. Elle désire sa présence et ne peut plus l'oublier encore une fois. Elle revoit son fantôme, son ombre. Mais sa sœur Judith tombe amoureuse de son ancien prétendant et lui vante leurs vie future. Sarah est donc très jalouse. Elle a peur que sa sœur se marie avant elle.

Elle décide alors de prendre du papyrus, son calame, sa palote gravée ou sont rangées ses roseaux. Toutes ses émotions rugissent et Sarah s'écroule en larmes.

Un jour, Sarah se promène au bord du Nil et croise l'ombre de nombreux pigeons. Leurs ombres la menacent, Judith fait un signe à Sarah. Elle veut lui dire qu'il y a un message de Malaga pour elle, Judith tend le parchemin à Sarah. C'est une lettre de Abd Chourad qui lui dit qu'on a retrouvé Ahmed inanimé sur la plage, qu'il a les deux jambes cassées mais … il est vivant. Il compte sur Sarah pour qu'elle garde confiance en la vie.

Mais Sarah retombe dans le doute et se dit que peut-être Ahmed ne l'aime plus car il n'y a pas un mot la concernant dans cette lettre.

Finalement, Sarah espère vivement la guérison et la venue d'Ahmed. Pour savoir si elle retrouvera Ahmed il faudra lire le livre.

 

Charlotte, 4ème 4

 

informations sur l'illustrateur de ce livre

Testez vos connaissances sur Sarah de Cordoue