index

L'esclavage du XVIIème au XIXème

Les types d'esclaves

Après avoir passé deux à trois mois dans un bateau, les esclaves sont emmenés chez leur maître.

Les esclaves vont travailler dans des mines notamment au Brésil, ou dans des plantations qui sont des grandes exploitations agricoles pratiquant la monoculture d’un produit tropical (canne à sucre, café, coton, indigo…) nécessitant une main d’oeuvre importante. Enfin, ils peuvent devenir domestiques.

Esclaves dans une mine de diamants au Brésil au XVIIIe

Les esclaves dans les plantations :

Il y a deux sortes d’esclaves dans les plantations : les esclaves au jardin, les esclaves au moulin.

esclaves au jardin

Les esclaves au jardin sont réveillés avant l’aurore par le claquement du fouet du commandeur. Le devoir du commandeur est de surveiller les esclaves. Dans la journée on leur accorde deux heures, mais ce n’est pas pour qu’ils se reposent mais pour aller préparer le déjeuner de leur famille. Leur travail dure jusqu’à la nuit. Ils cultivent de la canne à sucre, le café, le cacao, le sucre, le coton, le riz, le tabac, l'indigo... Ces produits poussent bien, mais demandent un climat tropical. Les pays esclavagistes disent que les Noirs sont aptes à supporter ce type de climat.

esclaves au moulin

Les esclaves au moulin n’ont pas d’autre occupation pendant la récolte. Leur travail est épuisant et dangereux. Ils présentent les paquets de cannes aux cylindres qui les broient, puis aux chaudières qu’ils activent tout le temps. Beaucoup d’esclaves, à cause de l’épuisement et du sommeil, ont les bras broyés dans les meules ou sont brûlés dans les chaudières. Ils sont aussi obligés de cueillir de l’herbe deux fois par jour pour le bétail qui actionne les moulins. Ceci est fatigant car l’herbe est située à une grande distance de la plantation, ils y vont quand la nuit est tombée et que personne ne travaille.

Ils dorment tous sur des paillasses de paille de manioc qui leur servent de matelas. Mais il ne dorment pas beaucoup car c’est seulement à ce moment qu’ils peuvent s’occuper de leur propre jardin qui leur donne leurs légumes. Ils cultivent leurs légumes la nuit si leurs propriétaires ne leur accordent pas leur dimanche de liberté.

Les esclaves de cases :

Transport dans un palanquin par 2 esclaves au Brésil au XVIIIe

Ce sont des domestiques de plantations, des cuisiniers des valets ou bien des servantes. Ils sont considérés comme les plus choyés. On dit qu'ils sont mieux nourris, mieux vêtus et un peu mieux traités car ils n'ont pas de commandeur, ils sont au service de leur maître.

Nourrice en Virgine aux États-Unis, vers 1790

Les nègres à talents :

Ils travaillent en ville avec les artisans et les marchands. Ils font le même travail que les gens libres de la ville.

Pauline, 4ème 1
Chéryl, 4ème 1